Ennui

Ma vie, mon oeuvre…

Lavées

with 17 comments

Les lieux d’aisance de nos nouveaux locaux ne disposent pas
d’essuie-mains à dérouler, comme dans nos précédents locaux. A la
place, nous avons une pile de serviettes en fin papier, qui abordent
rapidement l’eau laissée sur les mains fraîchement lavées, et se
montrent souvent insuffisantes pour accomplir leur pieux office en une
seule fois.

Il faut donc se saisir de la serviette se trouvant sur le haut de la
pile, pour essuyer l’eau manuelle. Ce faisant, certains doigts ne
manquent pas de toucher la serviette du dessous, et donc de laisser un
aimable souvenir de ma présence au prochain occupant de ces lieux. Mon
rapport à la nature m’empêche de jeter cette serviette à peine
utilisée, mais je ne m’en sens pas moins égoïste.

Publicités

Written by Ennui

23 mai 2006 à 18:31

Publié dans u-blog

17 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Le Bonheur. Il y a un an, déja en pleine dépression je tappais « ennui »
    dans Google et je trouvais ton site. Je suis passé le visité tout les
    jours jusqu’à la fin de mes problèmes. 1ans après, je déprime et je
    m’fais chier comme un rat mort (désolé de l’expression) et là j’ai une
    vague lueur d’espoir…. Exactement la même démarche je retrouve ton
    site et….. J’ai qu’une chose J’adooooOOre ta façon d’écrire et de
    pensé… ça m’apaise… Non vraiment: Ca m’apaise. (peut-être même
    dormirais-je cette nuit?)
    Bref tout ça pour dire, j’iniore qui tu es, d’où tu viens et ce que tu
    fais..; Mais là toute suite: tu m’aides.
    (désolé pour le roman tu dois pas en avoir grand chose à faire!)

    marion

    23 mai 2006 at 20:08

  2. Il est humainement tout à fait concevable de ne pas s’essuyer les
    mimines, et de se contenter d’un bref délestage de l’eau excédentaire
    par agitation rapide desdites mimines au dessus du lavabo, ou à
    proximité de la nuque de la voisine de bureau.
    Bien entendu tout ceci est aporétique si les locaux mentionnées ne sont
    pas des bureaux.

    MrB

    24 mai 2006 at 8:57

  3. Pourquoi ne pas attendre les mains au-dessus du lavab qu’elles sèchent
    ? Ok, c’est stupide, mais pas de gâchis de papier comme ca 😉

    hé hé

    24 mai 2006 at 19:13

  4. Baaaah, on peut aussi se servir de son pantalon… enfin je conseille
    cette technique à ceux qui portent un pantalon noir, parce que sur le
    jean, ça laisse une trace douteuse… l’écharpe c’est pas mal non
    plus… non mais hé, à la guerre comme à la guerre hein!
    0o

    Minimel

    24 mai 2006 at 23:47

  5. Aujourd’hui, pressé d’un besoin pareillement qualifié, j’ai été
    contraint d’entrer dans un café, de consommer une consommation éponyme,
    avant de m’entretenir avec l’urinoir, but réel de ma visite.
    L’urinoir ne m’a rien dit, alors que je lui pissait à la gueule,
    gentillesse excessive ou manque de courage?
    La conscience ainsi libérée j’ai pu visiter les trois niveaux de la
    FNAC Forum, ce qui m’a occasionné une dépense de 180 euros.
    Je n’ai pas encore tiré les conclusions, pratiques et philosophiques,
    sans grand intérêt qui découlent de cette suite d’évènements.

    Xiao-bob

    26 mai 2006 at 22:06

  6. Minimel, je dois avouer que sans te connaître nous avons les mêmes
    habitudes, sauf que moi je n’hésite pas à utiliser mon jean…
    En réalité je passe par plusieurs phases :
    -La phase séchage de main au séchoir qui envoie de l’air là, mais
    n’étant pas de nature patiente,
    -je m’essuie sur le jean, je fais maintenant attention à ce que mes
    mimines laissent de jolies marques, traces d’un art éphémère, ainsi une
    fois me suis-je confectionné des ailes d’ange sur les fesses et une
    autre fosi sur la cuisse.
    Malheureusement certains endroits ne possèdent pas de séchoir à main,
    -Je commence donc par secouer mes mains dans tous les sens, laissant
    ainsi une jolie trace de mon passage sur le miroir (pas fait
    exprès…C’est de l’art contemporain cela dit)
    -Puis je m’essuie les mains sur le jean (oui encore et toujours) Et
    enfin je prends du papier pour le sfinitions…
    Le problème ets que je ne supporte pas d’avoir le papier qui me colle
    aux doigts… C’est épidermique
    alors je me remouille les mains pour l’enlever…
    Quoiqu’il en soit mes pantalons profiteront toujours d’un éclaboussage
    manuel !
    C’est pour ça que je les aime !!

    Swax

    31 mai 2006 at 15:04

  7. cette situation pose la question de notre rapport aux machines
    utilisées dans un but hygiénique en entreprise, et même, dans un cadre
    plus large, de la responsabilité du salarié inscrit dans un groupe de
    travail face à la confiance que lui a accordée le dirigeant concernant
    une réglementation interne.

    gued de persillac

    17 juin 2006 at 21:44

  8. je voudrais t envoyer un mail

    moi

    19 juin 2006 at 0:29

  9. mais j aime pas l exhibisionisme introspectif

    toujours moi

    19 juin 2006 at 0:31

  10. en fait non je saurais pas quoi dire

    ouui encore

    19 juin 2006 at 0:31

  11. je te préviens, cher Moi, que si tu écris un mail à Mr ennui, si
    l’envie lui en prend, il peut le rendre public sur son blog, alors
    attention!

    Minimel

    19 juin 2006 at 0:38

  12. Là je suis sous le charme total de la totalité de ce blog.c quand la
    suite?L’ennui me manque déja alors que je viens juste de le découvrir
    et qu’a priori je n’ai pas eu le temps de m’y attacher.Merci.

    durocher

    23 juin 2006 at 21:50

  13. Euh…

    Appolline

    23 juin 2006 at 22:13

  14. Plus d’un mois!! et l’on ne sait comment évolue le stock de serviettes,
    le devenir de la machine à café nous reste de même inconnu.
    Serait-ce de l’autocensure? tant il est vrai que l’on ne divulgue pas
    sans risques les secrets de l’entreprise.

    xiao bob

    25 juin 2006 at 22:19

  15. Ouahou, la prochaine fois je me relirai, c’est plein de fautes
    d’orthographe. Lamentable.

    hé hé

    26 juin 2006 at 20:50

  16. il faut des serviettes plus épaisses et imperméables aux sécrétions des
    bouts des doigts avec une surface qui accroche au premier contact, il
    faudrait marquer d’un boudin le placement du pouce et peut être des
    ventouses à PQ pour ceux qui sont de gros consommateurs orduriers

    la selle

    14 septembre 2006 at 1:04

  17. je suis défaitiste dans mon travail
    je n’arrive pas à faire caca ailleurs que dans les bois

    blago

    14 septembre 2006 at 1:19


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :